Ontario

Le porto d’un gars de l’Ontario

le-porto-d-un-gars-de-l-ontario_2

« Gratien Beauséjour aurait sans doute pu être le plus heureux des hommes à Saint-Michel-des-Saints, dans sa belle province de Québec, sous la jupette de sa mère Yvette. Le hic ? Sa soif d’aventure qui le pousse à quitter son village dans l’espoir d’améliorer son sort. » Ainsi se résume Le porto d’un gars de l’Ontario.

Avec ce roman, l’auteur, Patrice Gilbert, est en territoire connu. Né en Abitibi, où il a grandi, il travaille depuis plusieurs années dans l’industrie minière, à titre de conseiller en ressources humaines.

Le roman se déroule sur une trentaine d’années, d’abord dans Lanaudière, puisque Gratien Beauséjour nait à Saint-Michel-des-Saints en 1940. Gratien quitte le nid familial à 15 ans pour tenter sa chance dans les mines d’Abitibi. Il réussit à se faire embaucher à la mine Sigma de Val d’Or où il cheminera jusqu’à devenir le directeur d’une autre mine, propriété du même groupe minier, en Ontario cette fois-ci. Gratien Beauséjour sera de plus le témoin des changements sociaux au Québec, mais aussi au Canada. La Révolution tranquille, bien sûr, mais aussi l’accès aux postes de direction pour les canadiens-français.

Doté d’une grande sincérité, de même que d’une grande loyauté, Gratien est un magnifique personnage qui ne fait pas que subir l’action du roman. Le « charmant opportuniste », tel que le décrit son patron, prend son destin en mains pour assurer à sa petite famille un avenir meilleur que celui qui devait être le sien.

Le porto d’un gars de l’Ontario est un roman que vous peinerez à mettre de côté. Le roman de 357 pages vous tiendra en haleine du début à la fin. Publié aux Éditions L’Interligne, vous pouvez vous le procurer dans les bonnes librairies, sur le site de la maison d’édition, de même que sur le site du Regroupement des auteurs franco-canadiens. Bonne lecture!