Ontario

Marc-Antoine Gagnier, auteur prolifique

Marc-Antoine Gagnier 2

Marc-Antoine Gagnier est un auteur bien spécial. Le jeune homme âgé de 27 ans a déjà trois romans publiés, et travaille sur son prochain, qui paraîtra au cours de l’an prochain.

Son premier roman, Pétunia le vampire, est à la base une fan fiction. Il est basé sur le personnage de Mona le vampire, un dessin animé qui était diffusé sur les ondes de Radio-Canada. Marc-Antoine souhaitait redonner vie à ce personnage — il travaille fort pour qu’un film d’animation soit consacré à Mona le vampire –, mais les droits d’auteurs ne lui permettaient pas de le reprendre à son compte. C’est pourquoi il a renommé le personnage Pétunia. Mais ne croyez pas que l’histoire est un remâché de la série télé ! Les intrigues sont véritablement de son cru.

Marc-Antoine est atteint d’un trouble du spectre de l’autisme. Il a aussi des troubles d’apprentissage et de langage. Mais cela ne l’arrête pas ! Il est bien entouré pour la publication de ses livres : il a un illustrateur, qui a fait la couverture des deux tomes de Renarde-Woman et du prochain à paraître, Le politicien : séquence pilote. Il a aussi beaucoup d’appuis de la part de sa famille et ses amis, et il connaît un succès appréciable avec la vente de ses livres.

Renarde-Woman

Questionné à savoir pourquoi il avait créé un tel univers, Marc-Antoine explique : « Dans Gotham Girls, et dans presque toutes les histoires de superhéros, c’est que des hommes partout. Les superhéros sont des hommes, les super-vilains sont des hommes, on voit un peu de femmes dans les villes, mais on voit surtout des hommes. Moi, j’ai eu envie de faire le contraire. »

Ainsi, dans Renarde-Woman, les vilaines et les héroïnes sont des femmes, vivant dans une ville peuplée majoritairement de femmes. Bien entendu, il y a des hommes à Kittyville. Mais ce sont les femmes qui prennent les décisions qui s’imposent. Pourquoi avoir choisi un renard pour son héroïne ? « Je voulais rendre hommage au renard, qui est rusé et intelligent. Aussi, ça fait changement des chats et des chauves-souris », explique-t-il.

On le voit, il y a véritablement une démarche et une recherche dans son écriture. Son prochain roman présentera la politique canadienne aux enfants. On assistera à la renaissance du personnage de Pétunia, qui sera le fil conducteur afin d’amener les jeunes à comprendre le système politique du Canada, tout comme l’histoire politique du pays. On peut s’attendre à plusieurs aventures et à des rebondissements de toute sorte, voire, un voyage dans le temps !

Politique

Marc-Antoine Gagnier est un mordu de politique. En 2014, il s’était présenté aux élections provinciales à titre de candidat indépendant. Il a aussi suivi avec succès un cours de science politique à l’Université d’Ottawa, pour étancher sa soif de savoir dans ce domaine. En 2018, il s’est présenté à titre de conseiller lors des élections municipales d’Embrun, récoltant 458 votes. Bien qu’il aurait souhaité se présenter aux élections fédérales, il a décidé de s’occuper plutôt de sa carrière littéraire.

Salons et foires

Depuis 2014, Marc-Antoine participe à de nombreux salons locaux. Il y vend ses livres, assisté par sa mère, Chantal, complice de tous ses efforts. Il a ainsi participé au Salon du livre de l’Est ontarien en 2014, 2015 et 2017. Et ce samedi 10 août, il participera à une foire à Perth, qui aura lieu à la Légion royale canadienne. Il participera à plusieurs autres salons et foires d’ici décembre : Renfrew, Chute-à-Blondeau, Orléans, Saint-Hippolyte et Embrun. Il est aussi très actif sur Facebook, afin de faire connaître les univers fantastiques de ses romans. Publié à compte d’auteur, il cherche un éditeur pour publier son quatrième roman. Il espère ainsi pouvoir participer aux salons du livre de Montréal et de Gatineau.